Rechercher

Huard de retour

Bonne nouvelle !! Notre couple de Plongeon huard est de retour!

L’une des caractéristiques les plus captivants du Plongeon huard est son cri charmeur et apaisant. Le plongeon a recours à quatre cris différents qui, combinés de diverses façons, servent à communiquer avec sa famille et d’autres plongeons : le trémolo, le cri plaintif, l’ioulement et l’ululement.

Les plongeons ont longtemps été considérés comme des oiseaux particuliers, d’une grande beauté, symbole de la nature sauvage et de la solitude. Pour de nombreux propriétaires de chalet et vacanciers, une visite dans la nature est incomplète s’ils ne voient pas un plongeon ou n’entendent pas son cri émouvant.

Le plongeon aménage son nid près de l’eau, souvent sur une île. Le mâle et la femelle participent ensemble à la construction du nid, ainsi qu’à l’incubation, qui dure habituellement de 26 à 31 jours. D’habitude, deux œufs sont pondus en juin, et vers la fin du mois les oisillons couverts d’un duvet brun-noir apparaissent sur l’eau. Durant leurs premières semaines de vie, bien qu’ils puissent très bien nager, les petits du plongeon passent quelque temps sur le dos de leurs parents pour se reposer, se garder au chaud et éviter les prédateurs.

Tous les plongeons sont protégés en vertu de règlements fédéraux et ils ne peuvent être chassés. Ils sont très vulnérables aux effets de la pollution, de l’aménagement du territoire et de la perturbation de leur habitat. La perte d’habitat est le résultat du développement riverain des lacs et des déversements de polluants. Les méfaits causés par les humains envers les nids ou les petits et l’augmentation des activités nautiques sur les lacs sont aussi la cause de l’abandon de certains sites de nidification par les plongeons.

***** Pour protéger les plongeons sur notre lac, les bateaux doivent rester éloignés des oiseaux qui nagent, en particulier lorsqu’ils sont accompagnés d’oisillons trop jeunes pour plonger ou voler. ****

Posts récents

Voir tout

Reportage à la semaine verte

Pour faire suite à l’article que nous vous avons partager hier, voir ici le reportage à La Semaine Verte sur la myriophylle à épi. Les efforts de l’association du Lac Brampton pour contrôler cet enva

La myriophylle à épis: Reportage

Ce reportage nous rappelle l’importance de toujours bien laver les embarcations qui vont sur différents lacs. Ces plantes exotiques envahissantes menacent notre environnement et la qualité de notre l